Un p'tit air de famille

Les 2A Spectacle décalé

Création janvier 2022

Teaser en attente

Merci pour votre compréhension.

espace pratique

Les 2A Spectacle décalé

 

Après une première création en 2018 qui faisait la part belle aux textes de femmes,

Agnès Bacconnier et Alice Mortagne nous proposent une nouvelle aventure, résolument à contre pied, à contre temps.

Agnès Bacconnier se promène dans l’interprétation des chansons avec une malice sans cesse renouvelée. Elle distille sa fantaisie au gré des chansons, pour les interpréter comme jamais vous ne les avez entendues auparavant !…

À deux voix, à quatre mains, elle entraîne sa complice Alice Mortagne qui l’accompagne aux cordes frappées, vibrées et vocales.

 

Un spectacle au caractère bien trempé, volontairement à la marge, où tout se décale gentiment au fur et à mesure… Pour notre plus grand plaisir, avec beaucoup de rire !

 

Alice, Multi-instrumentiste aime explorer de nombreux univers.

Caméléon, elle jongle entre piano, basse, vocaliste de jazz…

Agnès, interprète, c’est sûr.

Son amour pour la chanson française va conduire ses pas vers un nouveau répertoire au féminin.

Drôle ? Sans aucun doute. Émouvant ? Aussi. Décalé ? Bien sûr.

 

 

Ce qu’elles / il en disent :

C’est une tornade de joyeuse folie qui déboule sur scène… Elles osent tout, dans une suite de duos savoureux et souvent acrobatiques. On sort de là joyeux et comme nettoyés de la morosité ambiante.     Michèle Bernard : Auteure compositrice interprète


Elles savent chanter, elles pensent ce qu’elles chantent… Agnès est un sacré tempéra-ment de bonté et de lumière (de déformation merveilleusement clownesque !), Alice est une musicienne formidable (de formation merveilleusement classique)… Bref, un bonheur, une lutte construite qui mène à l’ouverture magique, tout ce qu’il nous faut !     
Véronique Pestel : Auteure compositrice interprète


Qui des deux joue le clown blanc ou l’Auguste au cours du spectacle ? En fait, Agnès et Alice savent intervertir les deux rôles avec brio ! Et puis elles passent de la galéjade à l’émotion sans transition en disant : « D’accord, on peut rigoler mais toujours avec sérieux, c’est ce qu’on appelle « le professionnalisme »!     
Alain Desseigne : Président de Musiques à l’Usine